Shop More Submit  Join Login
About Deviant Member Nahelys18/France Recent Activity
Deviant for 2 Years
Needs Premium Membership
Statistics 50 Deviations 364 Comments 3,396 Pageviews

Newest Deviations

Favourites

Groups

Activity


J'aime les stats by Nahelys
J'aime les stats
COUCOU, JE SUIS PAS MORTE !
Et coucou PerlaaeRosae pour le nom débile, yaya, YouTube nous tuera tous ! %D

~

Informations

Lineart : Valuiss
Coloring : Nahelys
Loading...
Zazou by Nahelys
Zazou
'Tudieu, j'aimerai que ce dessin soit la réalité...
Aujourd'hui, un de mes chats est mort, tué par une voiture. JE DÉTESTE LES VOITURES !

Je ne trouve rien d'autre à dire. J'y arrive pas en fait...
Loading...
I Will Show You by Nahelys
I Will Show You
Un jour je ferai un fond digne de ce nom...Un jour...

So, ceci est le test d'une nouvelle technique qui me plait donc que je la garde pour le moment. (En vrai c'est aussi parce que c'est une technique de feignasse, mais chut !).
A la base, inspirée par cette chanson : www.youtube.com/watch?v=MCEcWc… puis par celle là par la suite : www.youtube.com/watch?v=JSE7P8…...
...
Ok...Du coup on comprend vachement mieux pourquoi elle est rose et qu'elle brille de partout. Mais c'est aussi parce que j'aime bien les trucs qui brillent de partout ! %D
(un jour je ferai une colo bourrée de couleurs et de trucs qui brillent propre à "My Favourite Monster"...Un jour...)

~

Informations

Lineart : Chibii-Kira
Coloring : Nahelys
Loading...

Mahyû avança, les roulettes de ses valises grinçaient sur le bord du quai. La cohue générale qui régnait dans la gare souterraine l’empêchait de réfléchir convenablement et ses pas la guidèrent instinctivement vers la voie C. Après avoir jeté un coup d’œil à son ticket pour vérifier que la voiture n°8 du TGV à sa droite était bien la sienne, elle monta ses deux valises - non sans peine - et commença à chercher sa place. La place 28 se trouvait côté fenêtre. Une de ses valises atterrit au-dessus de sa place, une autre sur le siège 27 ; avec un peu de chance, personne ne se trouverai à côté. Un fin halo de buée se dessina sur le verre de la vitre lorsqu’elle s’y appuya. Au dehors, des familles couraient sur les quais, certaines se retrouvaient, d’autres se quittaient laissant échapper des flots de sentiments divers. Mahyû soupira ; personne ne l’attendais sur le quai au départ, et elle était presque certaine que personne ne l’attendrai à l’arrivée. Les larmes lui montèrent aux yeux lorsque le train s’ébranla et elle pesta contre l’ironie du sort qui fit que son lecteur MP3, programmé en lecture aléatoire, lui lança « Tears » de X-Japan. Elle l’éteignit d’un geste rageur. D’aussi loin qui sa mémoire lui remontait, il ne lui était jamais arrivé de quitter, pendant un temps aussi long, sa ville natale.
Les paysages défilaient rapidement alors que la nuit tombait. Petit à petit, au fur et à mesure des arrêts, les compartiments se vidèrent des voyageurs, et lorsque les lumières de la voiture s’allumèrent dans un petit grésillement, Mahyû était entièrement seule.
Pour l’une des rares fois dans sa vie, elle haïssait ses parents. Partis pour l’étranger pendant un trimestre entier, ils avaient décidé de la laisser aux bons soins de sa tante, habitant une petite maison dans une ville inconnue ou Mahyû n’avait jamais mis les pieds. Elle avait vu sa tante et sa cousine à peine trois fois dans sa vie, la dernière remontant à il y a plus de deux ans maintenant.

Une voix mélancolique la réveilla en annonçant « Vous êtes arrivés à Amoris, terminus du train. Tous les voyageurs descendent de voiture. Assurez-vous de n’avoir rien oublié dans le train ».
Dehors, la pluie fine commune à novembre avait commencé à tomber, donnant une vision floue et incertaine de la gare de cette ville qui serait la sienne durant plusieurs mois.
Se maudissant de ne pas avoir prévu de parapluie, Mahyû attrapa ses valises et descendit du train le plus lentement possible, comme s’il contenait encore une infime partie de chez elle.
Arrivée sur le quai, elle se dépêcha comme elle pût de se mettre sous l’abri, trainant ses deux grosses valises laborieusement.
Alors qu’elle allait s’asseoir sur le banc et sortir le plan de la poche de sa veste, Mahyû remarqua une personne, à peu près de sa taille et le visage à moitié caché par un grand parapluie rouge, lui faire de grands signes de main. Malgré la fait qu’elle ne l’ai pas vue depuis plusieurs années, elle n’eu aucun mal à reconnaître sa cousine. Le temps qu’elle se lève et prenne ses valises, sa cousine était déjà arrivée au niveau de l’abri.

- Salut Mahyû, dit-elle en penchant légèrement son parapluie.
Des cheveux roux qui tombaient sur ses épaules et un regard bleu intense et malicieux. C’était bien ce dont se rappelait Mahyû.
- Salut Iris, répondit-elle. Fiouu, j’ai vraiment cru devoir aller chez toi sans parapluie.
Iris sourit, un de ses grands sourires dont elle avait le secret
- J’ai fini les cours une heure plus tôt, absence du prof d’histoire.
Alors qu’elle parlait, Iris avait déchargé Mahyû d’une de ses valises, et les deux filles avaient commencé à marcher le long du quai, leur cadence ralentie par le port du parapluie et le poids des bagages.
- Ça fait plaisir de se revoir, ça faisait un bout de temps, lança Iris pour lancer la conversation.
- Mmm…
- Tu as fait bon voyage ?
- Hunhun… Il n’y avait pas trop de monde et je préfère quand c’est calme…répondit la jeune fille.
Mahyû n’ajouta rien de plus, ce qui lança Iris à poser la question suivante :
« Pas trop stressée pour demain ? »
La question fit l’effet d’un coup de marteau dans le ventre de Mahyû, et elle sentit son estomac se nouer. Iris avait le chic pour cerner ses émotions et lui poser les questions qui faisaient monter son anxiété. Pour toute réponse à son stress, elle annonça :
« Non, ça va… »
- Tu as bien de la chance répondit Iris, moi, arriver dans un nouveau lycée, ça me mettrai la pression, surtout le fait d’arriver en cours d’année…Hop ! Voilà, on est arrivées.

Sans que Mahyû puisse dire le temps qu’elles avaient mis pour y arriver, elles se trouvaient devant un petit portail blanc qui débouchait sur une fine allée de gravier. En l’empruntant, on se retrouvait sur le perron d’une petite maison d’un étage aux jolis volets bleus.
Iris poussa le portail et s’engagea sur les cailloux qui crissèrent sous les pas et les roulettes des valises. Elle sortit un trousseau de clé, pris la plus grosse et l’introduisit dans la serrure.
- Ma mère n’est pas encore rentrée du travail, elle sera là dans deux heures je pense, répondit elle au regard interrogateur de sa cousine. Après toi.
Mahyû entra. L’entrée était toute petite, et elle due donc avancer pour qu’Iris puisse entrer à son tour. Elle déboucha dans la cuisine, soigneusement rangée ; il n’y avait aucun bruit, mis à part le lave-vaisselle et le bruit de la porte que sa cousine fermait.
- Si ça ne te dérange pas, on va monter tes valises maintenant, comme ça je vais pouvoir te montrer où tu dors, annonça Iris en traversant la cuisine. Je te ferai visiter après, aucun risque de te perdre, ce n’est pas très grand.
En sortant de la cuisine par la porte opposée à l’entrée, on débouchait sur un palier de bois foncé. L’escalier montait en L.
- En dessous de l’escalier, tu as les toilettes. Les chambres sont à l’étage.
Les deux jeunes filles montèrent les valises. Le palier de l’étage s’ouvrait sur une porte à gauche et sur un grand couloir.
- A gauche tu as la salle de bain. Elle n’est pas très grande, j’espère que ça te suffira.
Mahyû acquiesça d’un signe de tête et sa cousine repris la visite en s’engageant dans le couloir.
- A droite tu as la chambre de ma mère, à gauche, la mienne. On t’a installée dans la 3e.
La troisième chambre se trouvait au fond du couloir. En y entrant, Mahyû se sentie de plus en plus dépaysée. Elle était rose pâle.
- On a refait cette chambre il y a quelques mois. En sachant que tu allais venir, on a opté pour une couleur plutôt neutre. Ça te va ?
- Oui, merci, mentit Mahyû.
- Après, vu que tu es là pour trois mois, tu as le droit d’y faire ce que tu veux pour t’y sentir comme chez toi.
- Merci, répéta-t-elle.
La chambre avait pour unique mobilier une petite étagère, une table de nuit et un lit en bois.

Après avoir posé les valises dans un coin de la chambre en remettant à plus tard leur déballage, elles redescendirent en bas. Outre celle qui menait au sas d’entrée et celle qui menait au palier, une troisième porte s’ouvrait dans la cuisine.
- Et par là, c’est le salon annonça Iris en l’empruntant, sa cousine à sa suite.
Le salon était une pièce vase, un peu plus grande que la cuisine. Placé dans le ton bordeaux-brun, son ambiance chaleureuse réchauffa un peu Mahyû.
Pourtant, lorsque-elle saisi qu’elle venait de faire le tour de la maison et que, en l’occurrence, elle avait tout vu, le froid se fit en elle, un froid intense, qui la glaça de part et d’autre. Iris dû s’en apercevoir, car elle demanda, le ton légèrement inquiet :
« Ca ne va pas ? »
Mahyû ne répondit pas, la révélation troublait ses pensées.
Il n’y avait pas de piano.

Chapitre Premier - Arrivee ou Depart ?
Hop, le chapitre 1 de ma FanFiction.
J'en avais un peu marre qu'elle traine uniquement sur un sujet de forum où personne ne passe jamais. Du coup voilà.
Je ne sais pas si il y aura forcement plus de gens à la lire ici, mais j'aurais au moins l'impression d'avoir tenté quelque chose.
Ce n'est pas de la grande littérature, je vous l'avoue, mais je n'ai aucune excuse à me donner, j'aime écrire des trucs qui dégoulinent d'amour et je l'écris parce que j'aime ça et parce que les OC que j'ai intégré dedans me tiennent particulièrement à coeur.
Voilà.

~

Tous les personnages que je n'ai pas crée (ici Iris) appartiennent au jeu Amour Sucré.
Loading...
  • Mood: Excited
  • Listening to: Cecile Corbel
  • Reading: Game of Thrones / Harry Potter
  • Watching: Harry Potter
  • Playing: The Sims / Plants VS Zombies
  • Eating: Nothing
  • Drinking: Water + Citror °°
Oui parce que du coup, ENFIN, depuis le temps que j’attends ça, j'y vais !!

Me demandez pas comment je serai, j'en sais trop rien. Soit je serai genre super motivée et me débrouillerai pour y aller dans un "approximativement peut-être assez proche" (ouioui) style Visual-Kei...Ou alors je serai pas prête DU TOUT et j'irai juste avec mon super T-Shirt du concert de Yoshiki. Voilà. 'Fin juste...Je metterai un pantalon quand même...C'mieux...(<= *ceci était une tentative d'humour*).

J'y serai le Jeudi, Vendredi, Samedi et Dimanche. Si jamais vous avez envie de me faire "KOUKOUUUUU", moi ça me va, je trouverai même ça cool ! \O/
*je peux blabla par note pour une quelconque organisation et/ou un échange de numéro*

Et merci toi (:iconmad-ga-l:) pour l'hébergement, JETEM très fort. Ouioui.

deviantID

Nahelys
France
Rock, Drawing and Piano ~
Interests

AdCast - Ads from the Community

×

Comments


Add a Comment:
 
:iconctenaid:
CTenaid Featured By Owner Jun 27, 2014  Hobbyist Traditional Artist
:w00t:Merci pour le fav^^
Reply
:iconnahelys:
Nahelys Featured By Owner Jul 1, 2014
Héhé, derien, j'aime beaucoup ce que tu fais ! o/
Reply
:iconctenaid:
CTenaid Featured By Owner Jul 1, 2014  Hobbyist Traditional Artist
Huggle! 
Reply
:icononimenotokito:
onimenotokito Featured By Owner Mar 21, 2014
Hey toi, bannaniversaire :meow:
Reply
:iconnahelys:
Nahelys Featured By Owner Apr 6, 2014
Hey toi - avec touplin de retard : Merci Beaucoup ! \o/
Reply
:icongrey-draco:
Grey-draco Featured By Owner Aug 2, 2013
Merci pour le watch =3
Reply
:iconnahelys:
Nahelys Featured By Owner Aug 5, 2013
Mais de rien, ce que tu fais c'est *omnomnom* W
Reply
:icongrey-draco:
Grey-draco Featured By Owner Aug 5, 2013
Merci du compliment =3
Reply
:iconnilyna:
Nilyna Featured By Owner Jul 3, 2013
Plop ~ a te tenterait une collab ? :eager:
Reply
:iconnahelys:
Nahelys Featured By Owner Jul 4, 2013
J'en ai déjà quelques sur le feu...Mais c’est les vacances, donc ouais, carrément !! 8D
Reply
Add a Comment: